charge de copropriété

Conseils pour gérer ses charges de copropriété

Conseil immobilier

Dans une copropriété, les sommes que doivent payer chaque copropriétaire ne sont pas toutes les mêmes. Ainsi, pour une bonne gestion des charges, il est conseillé de bien les déterminer selon le respect de certains éléments.

Déterminer le type des charges

En général, les montants à payer par chaque copropriétaire dépendent du type de charges relatives à la copropriété.

Définir les charges courantes

En ce qui concerne les charges d’une copropriété, la détermination à l’avance des charges courantes et des charges spéciales est importante. En effet, les frais à payer seront définis à partir de ces deux types de charges. Les charges courantes d’une copropriété rythment les appels de fonds. Toutefois, consulter le site https://easysyndic.be/copropriete pour s’assurer de la bonne gestion d’une copropriété reste une meilleure solution.

En fait, les charges générales sont prélevées trimestriellement des provisions sur charges inscrites dans le budget prévisionnel. En plus, elles se reposent surtout sur la garantie d’une sécurité et l’assurance du bon fonctionnement d’une copropriété. Par exemple, les charges générales intègrent les frais d’administration des bâtiments.

Définir les charges exceptionnelles

Par ailleurs, il existe les charges dites exceptionnelles. Effectivement, les copropriétaires aussi ne sont pas tous redevables d’un même montant s’agissant celles-ci. Et il est à savoir que ce type de charges n’est pas non plus inclus dans le budget prévisionnel. Ceci dit, ce sont des charges non anticipées destinées pour un usage plus particulier. En d’autres termes, elles sont utilisées plutôt pour faire face à des imprévus.

À ce propos, les charges exceptionnelles se résultent d’un vote lors d’une assemblée générale extraordinaire. Pour servir d’exemple, elles sont utilisées pour exécuter des travaux urgents comme la réfection d’une toiture suite à des catastrophes naturelles, etc.

Les critères de répartition des charges à payer

La répartition des charges à payer est caractérisée selon certains critères. Néanmoins, les copropriétaires paient leurs charges périodiques tous les trimestres.

L’importance de la quote-part pour les charges générales

Pour les charges courantes, il est recommandé de toujours tenir en compte la quote-part des parties communes qui a été affectée aux biens des copropriétaires au sein d’une copropriété. En effet, les sommes à payer sont fixées selon les parties des bâtiments et des terrains utilisées par l’ensemble des copropriétaires. Et que ces biens sont possédés en indivision.

Ensuite, la quote-part regroupe principalement la valeur relative du lot, sa superficie, son degré de confort et l’étage se trouvant le lot en question. De plus, elle tient en compte aussi de l’exposition du lot, comme un lot étant situé en plein Sud.

L’intérêt du degré d’usage pour les charges exceptionnelles

S’agissant des charges exceptionnelles, c’est le degré d’usage des équipements particuliers qui comptent. Relatif à ce sujet, chaque copropriétaire paie les charges selon le degré d’usage des services. C’est-à-dire, les montants seront à établir de façon objective et non subjective. Ainsi, le niveau d’utilisation d’un ascenseur pour un copropriétaire situé au rez-de-chaussée n’est pas le même pour celui qui se trouve au 8ème étage.

Donc, la détermination des sommes que doivent payer ces deux copropriétaires est bien distincte. Quoi qu’il en soit, la répartition des sommes doit toujours respecter les tantièmes définis par le règlement de copropriété.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *